Paperball Challenge

0. Introduction

Pendant le confinement, je donne tous les jours des défis variés à mes élèves de CM1-CM2. Pour terminer la période, j’ai décidé de leur donner une dernier défi en faisant participer toute la famille s’ils le souhaitaient. Je voulais quelque chose de marquant et de positif avant de partir en vacances. Je leur ai alors proposé un Paperball Challenge. Je parlerai du droit à l’image à la fin de mon article.

J’ai donc présenté le défi aux parents en leur envoyant un mail (je mettrai ce que j’ai écrit en bas de l’article). Voici en quoi consiste ce défi :

La vidéo est visible ICI

1. Écriture du message

Chaque enfant écrit en assez gros un message sur une feuille de papier. Ça peut être ce qu’il veut : remerciement, question, mot qu’il souhaite partager… Je n’ai volontairement pas mis de thème même si j’ai indiqué que je préférais quelque chose de positif.
J’ai ajouté que les parents, frères, soeurs… pouvaient également participer.
Ensuite, il faut froisser la feuille de papier.

2. Prise de la vidéo

Avec de l’aide, les « acteurs » se font prendre en vidéo (il peut y avoir plusieurs vidéos dans chaque famille s’il y a plusieurs volontaires). Chaque participant reçoit la boule de papier lancée par quelqu’un, il l’ouvre (bien la défroisser) et il la montre à la caméra. il la refroisse et on la lance pour le suivant.
Bien sûr, il ne s’agit pas de la même boule de papier (à quand la téléportation d’objets ?!).

3. Explications de quelques détails

J’ai indiqué qu’il était important, pour que le rendu soit bien que tout le monde reçoive la boule du même côté et l’envoie également du même côté. J’ai indiqué que la réception devait se faire depuis le côté gauche de l’enfant et il devait ensuite lancer sa feuille froissée sur son côté droit.
Dans la pratique, tous les enfants n’ont pas respecté la consigne mais j’ai compensé les erreurs au montage.

4. Envoi / réception des vidéos

Ensuite je leur ai demandé de m’envoyer leur(s) vidéo(s). Pour cela, j’ai partagé un dossier en téléversement que j’ai sur mon compte pCloud. Vous pouvez faire la même chose avec le service Framadrop qui est gratuit et respectueux des données personnelles.

J’ai reçu les premières vidéos le mardi matin (début du défi) et les dernières jeudi soir.

5. Montage

J’ai passé ensuite ma soirée de jeudi et toute la journée de vendredi à monter les rushs. C’était la première fois que je me servais d’un logiciel de montage vidéo.

Pour cela, j’ai utilisé le logiciel Open Source et gratuit kdenlive. Il fonctionne sous Windows, Mac et Linux. C’est cette dernière version que j’utilise.

Au premier abord, il parait très compliqué à appréhender car il est très complet mais en lisant quelques tutoriels en ligne et en regardant quelques vidéos sur Youtube, je me suis vite familiarisé avec ce nouveau logiciel.

Pour le montage, j’ai quelques conseils à vous donner :

  • étape 1 : Prenez une feuille A4 et représentez par des flèches d’où vient la boule de papier en entrée et où elle va en sortie. Pourquoi ? Tout simplement pour pouvoir ensuite monter les rushs en fonction de la vidéo juste avant. Si la balle sort par la gauche de la vidéo présente, il faut bien que la suivante arrive par la droite, sinon le raccord n’est pas joli. Cela m’a demandé un bon moment.
  • étape 2 : il a fallu que je décide dans quel ordre j’allais placer les vidéos. L’étape précédente m’a donc été indispensable.
  • étape 3 : j’ai recoupé les vidéos (c’est super simple avec le logiciel et on peut revenir en arrière très facilement) pour que la réception d’une boule de papier se fasse juste après un lancer. Cela m’a pris beaucoup de temps mais je suis très content du résultat.
  • étape 4 : j’ai intégré de la musique. Comme je suis respectueux des droits d’auteur, j’ai choisi des musiques dans la bibliothèque de Youtube. Les droits des musiques que j’ai choisies sont simple : je peux en faire ce que je veux et je n’ai pas à citer les auteurs. J’ai donc respecté pleinement ce qui était demandé. Je précise que vous n’avez pas le droit d’utiliser des musiques sans l’accord de l’auteur. Dans le cas contraire, vous vous exposez à des sanctions techniques (suppression de votre vidéo sur Youtube et fermeture de votre chaine), voire à des sanctions financières. Dans la pratique, la première sanction est très fréquente sur Youtube mais pas la deuxième. Mais comme c’est très simple d’être en règle, pourquoi utiliser des musiques sans autorisation ?
  • étape 5 : j’ai flouté certains visages. C’est clairement la partie la plus pénible quand les participants bougent. Si vous ne voulez pas vous embêter, supprimer carrément ces rushs de la version « réseaux sociaux ».

6. La vidéo finale

J’ai présenté à mes élèves lors de notre live du vendredi (je fais un live tous les jours pendant le confinement à 17h) la vidéo avec toutes les petites vidéos. Ils étaient super contents et les parents aussi. Et je dois bien avouer et j’étais extrêmement content du résultat. Ça m’a pris du temps mais ça valait le coup. Les élèves, les familles et moi garderont un super souvenir de ce défi.

7. La diffusion de notre vidéo

J’avais à coeur de partager notre vidéo à d’autres personnes que les familles de la classe. Dans le mail que je leur ai envoyé, je leur ai demandé de répondre à un questionnaire rapide afin de me dire ce qu’il voulait que je fasse par rapport au droit à l’image. J’ai réalisé un questionnaire sur Framaforms (très respectueux des données personnelles). J’ai proposé de faire deux vidéos :

  • une première vidéo avec tous les participants qui resterait visible qu’en interne, c’est à dire dans les familles. Pour cette version, je leur ai demandé s’ils souhaitaient participer : oui, oui en floutant le visage, non. Tous les participants (je précise que c’est bien les parents qui remplissent l’autorisation et pas les enfants) ont accepté sans floutage. Je leur ai aussi demandé s’ils souhaitaient ou non que le prénom de l’enfant apparaisse dans le générique (pas les noms de familles car c’est une donnée trop personnelle pour être partagée).
  • une seconde vidéo à destination de Twitter (nous utilisons tous les jours ce réseau social dans ma classe) et de Facebook. J’ai demandé les mêmes autorisations. J’ai flouté 4 élèves et/ou frerès et soeurs et j’ai supprimé un enfant dont les parents ne voulaient pas qu’il apparaisse sur cette version.
  • Lorsque j’ai envoyé aux parents les liens vers ces vidéos, j’ai bien insisté sur le fait qu’il y a une version qui devait rester entièrement privée et une qui pouvait être partagée.

J’ai ensuite mis en ligne la vidéo sur Youtube pour que les parents puissent la regarder et la partager s’ils le souhaitent. Il est important si vous le faites, de bien indiquer qu’il s’agit d’une vidéo à destination des enfants. Comme cela, il n’est pas possible de l’enregistrer dans ses vidéos préférées mais surtout les publicités potentielles sont adaptées à un jeune public. Ils ne risquent pas d’être face à des pub ou des vidéos qui ne sont pas du tout de leur âge.

J’en ensuite partagé un dossier de mon pCloud afin que les parents puissent télécharger les deux versions de la vidéos.

Vous pouvez voir notre vidéo ICI.

8. Conclusion

C’est un défi que je recommande car c’est vraiment génial. Il a apporté du lien dans les familles et entre les familles et la classe.

Je vous mets juste en dessous un fichier contenant les mails que j’ai envoyés aux familles pour les explications. Vous verrez que j’ai enlevé les liens personnels.

mails_paperball_challenge

 

4 Commentaires

  1. Boyer

    Le rendu est vraiment très émouvant ! Bravo ! J’ai un peu peur d’être dépassée pas la technique (montage) pour me lancer… Merci pour ce partage et ces explications claires et approfondies (comme d’habitude !)
    Bonne journée et bonne continuation pour le confinement.
    Sarah B.

    Répondre
    1. lbreilloux (Auteur de l'article)

      Merci Sarah

      Répondre
  2. Hélène

    Un grand merci. J’ai découvert ce challenge grâce à ton post sur le site mhm facebook et j’ai eu envie de me lancer. J’ai envoyé un mail à mes élèves vendredi et j’ai presque toutes les vidéos, même les élèves dont je n’avais plus de nouvelles donc déjà pour le lien, c’est gagné 🙂 Il me reste plus que la partie technique à faire mais je voulais te remercier de ton partage !
    Hélène

    Répondre
    1. lbreilloux (Auteur de l'article)

      merci

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *