Explorer l’histoire au CM

Cela fait plusieurs années que je bidouille avec l’Histoire et je ne suis pas satisfait de ce que je fais. La raison principale est que je n’aime pas tellement ça et j’ai donc plus de mal à faire apprendre cette matière à mes élèves. Cette année, je me suis décidé à acheter un support pour l’exploiter avec mes élèves. Après avoir vu plusieurs manuels, fichiers… Je me suis arrêté sur « Explorer l’Histoire au CM1 » et « Explorer l’Histoire au CM2 ». Il s’agit d’un ouvrage de Nathalie Borroni qui est prof des écoles aux Éditions « Génération 5 ». L’auteure est plus connue sous son pseudo et son site, Loustics. Voici donc ce que je pense de cet ouvrage.

Je précise que j’ai acheté les deux ouvrages. Je teste donc les deux tomes en totale objectivité.

Introduction des ouvrages

Dès la préface du CM1, le ton est donné. Le classeur se veut une ressource clé en main qui aborde tout le programme de la préhistoire à Napoléon. Le classeur CM2 traite des XIXe et XXe siècles. De plus cet ouvrage a comme objectif annoncé un enseignement vivant de l’histoire.

Pour chaque thème, il y a plusieurs chapitres et chaque chapitre est traité sous plusieurs angles. Les sous-chapitres sont structurés de la même façon :

  • Un document (parfois 2) de découverte (CD)
  • Une leçon animée (CD)
  • Deux activités interactives (CD)
  • Une trace écrite pour servir de leçon (CD et papier)
  • Des fiches pour les élèves (CD et papier)
  • Une carte mentale complète (CD et papier) ou à compléter (CD)
  • Une frise chronologique (CD et papier)
  • Des cartes d’identité (CD)
  • Une bibliothèque d’images (CD)

Tout cela à l’air bien alléchant mais est-ce vraiment le cas en pratique ? À travers cet article, je vais tâcher de voir si ces ouvrages sont aussi bien que l’auteure et l’éditeur le disent.

Le CDROM : des plus et des moins

Un CDROM est présent. Je vais faire court dans un premier temps : j’adore le contenu, mais j’aime moins la forme. Je reviendrai sur le contenu de celui-ci plus loin dans cet article. Je vais parler du support en tant que tel. Le CD n’arrête pas de tomber, si bien que je suis parti en vacances avec mes deux classeurs et en arrivant : le drame ! Plus un seul CD dans les classeurs. Le CM2 s’est retrouvé au fond de mon sac à dos et le CM1 est resté sagement à m’attendre chez moi.
Voici une photo de la pochette qui fait tomber retient le CDROM. À droite, ce que j’ai dans d’autres classeurs pour lesquels les CD tiennent bien en place. Pourquoi l’éditeur a choisi d’économiser quelques centimes pour une pochette qui n’est pas pratique du tout ? Mystère !

Il faut noter que le CD est partagé en deux parties :

  • À la racine du CD, on trouve un dossier « Ressources » qui contient toutes les fiches pour les élèves, les leçons et les évaluations (ces dernières sont disponibles aux format pdf et odt). Tous ces fichiers sont facilement accessibles car ils se trouvent dans différents dossiers et sont bien rangés. On peut donc les lire quelque soit le système d’exploitation (Windows, Mac et Linux). On trouve également les cartes d’identité des personnages historiques (46 en CM1 et 42 en CM2). Pour finir, on trouve également les frises des grandes périodes historiques.
  • L’autre « partie » est l’interface à installer pour bénéficier des différents documents indispensables (j’y reviendrai en détail plus loin). Pour se servir véritablement du CD, il faut installer le logiciel présent. Ça prend quelques minutes. Pour parler technique, le logiciel utilise Shockwave Flash et Adobe Air. L’installation prend pas mal de temps mais c’est simple. Pour les utilisateurs de Windows (je n’ai pas testé sous Mac), c’est simple et ça fonctionne parfaitement. En revanche, si vous avez des ordinateurs sous Linux (c’est mon cas), vous pouvez passer votre chemin.

À l’heure où de plus en plus d’ordinateur portable (et même de tour) n’ont plus de lecteur de CD, je trouve dommage de ne pas avoir proposé le support sur une clé USB et je regrette encore plus le fait que les utilisateurs de Linux ou qui ont des tablettes sont exclus de l’usage de l’interface.
Sur la forme, il y a quand même des choses que j’apprécie avec CD : une fois qu’on a installé l’interface et transféré le dossier des ressources sur son ordinateur, on n’en a plus besoin. Dans mon cas, c’est super pratique : comme j’ai acheté les 2 volumes avec ma collègue de CE2-CM1, nous allons installer l’interface sur notre ordinateur respectif et nous n’aurons pas besoin de nous passer le CD pour utiliser l’interface. C’est vraiment très bien.

Le contenu des classeurs

L’éditeur a choisi de présenter les supports dans un classeur et non pas dans un guide relié. J’apprécie vraiment ce choix car il est bien plus aisé de photocopier les fiches et on peut facilement sortir une feuille ou deux du classeur au lieu de se trainer tout un guide. Il y a deux classeurs, un pour chaque niveau. Ceci se comprend facilement puisque les deux ouvrages ne sont pas sortis en même temps. Les classeurs sont dans un format standard avec des fiches de bonne qualité ; le papier est épais ce qui est bonne chose. Dans les classeurs, on trouve toutes les fiches nécessaires pour mener à bien les séances avec les élèves. Je détaillerai plus loin ces fiches mais je n’ai que des choses positives à dire sur la forme du classeur.

Les compétences du socle

L’auteure n’a pas oublié de lister les compétences du socle. Comme il s’agit de compétences qui dépassent un thème en particulier, on ne les trouve qu’au début du classeur et non dans les thèmes eux-mêmes.

Des rappels historiques

Rappels historiques

Si comme moi vous n’êtes pas très à l’aise (c’est un euphémisme) avec l’Histoire, alors vous allez être servis ! En quelques pages (de une à cinq en fonction des thèmes), l’auteure nous explique les points clés pour aborder en toute sécurité le thème devant les élèves. C’est vraiment hyper bien fait. Je suis totalement conquis par cette partie sur les rappels historiques. Ça me donne vraiment envie de faire de l’histoire.

Déroulement des séquences

Séances

Les séances ne sont pas détaillées. Vous ne trouverez pas les différentes étapes des séances avec la durée pour chacune. Ce point est probablement un point négatif pour certains enseignants. Cette volonté de la part de l’auteure est de laisser libre les enseignants d’avancer comme ils veulent et de faire des aller-retours dans les documents. Ça permet également de ne pas se dire « Je suis à la bourre ! ». En revanche, il est important de bien programmer ce qu’on veut faire sur l’année pour être (à peu près) sûr que tout le programme sera traité. En revanche, on trouve de manière très succincte les documents à utiliser pour les séances. On trouve donc le déroulé des séances en suivant les documents dans l’ordre indiqué. Aucune information sur le nombre de séances à passer sur tel ou tel chapitre est notifié. C’est à nous de bien programmer notre Histoire sur l’année et le cycle.

 

Document(s) de découverte.

À partir d’un support, les élèves oralisent ce qu’ils savent ou pensent savoir. Les supports sont différents selon les chapitres, ce qui est très bien pour ne pas enfermer les élèves dans un schéma  » tel document = recherche ». Par exemple, on trouve un planisphère pour le thème de François 1er, un article de loi pour la journée d’un écolier, une carte pour les causes et conséquences de la première GM ou encore une frise chronologique des Présidents de la République pour le sous-chapitre sur la vie politique de l’après-guerre. Ces documents de présentation sont vraiment très bien choisis.
Pour chaque document, il y a plusieurs questions pour guider les élèves (et l’enseignant). Les réponses peuvent également être affichées en dessous du document. Un nouveau bon point !

Leçons animées

Un diaporama animé est présenté aux élèves pour les rendre attentifs au thème étudié. Pour avoir regardé plusieurs de ces leçons animées, je suis bluffé ! En effet, même si les images ne sont pas en haute qualité et les écritures dans une résolution assez moyenne, la qualité de ces leçons est bien au rendez-vous. Les supports (images, photos, cartes…), sont très bien choisis et les explications sont très claires et très intéressantes. Comme c’est indiqué dans le classeur, je vous recommande de garder des traces écrites sur ce qui est vu grâce à des schémas, des cartes mentales, des mots clés… que vous noterez ou que vous ferez noter par vos élèves. Encore un bon point pour ces ouvrages.

Les Fiches pour les élèves

Les documents « version papier » sont variés, bien présentés et en noir et blanc. C’est parfait pour une impression pour les élèves. Encore mieux, les documents peuvent être imprimés ou projetés directement depuis le CD et les corrections sont présentes.

Ces fiches-exercices sont proposées pour que les élèves s’entrainent et vérifient leurs connaissances. Ils peuvent être faits en petits groupes. Ils sont disponibles en version papier mais aussi en pdf sur le CD. Les fichiers pdf sont à imprimer. Il n’est pas possible d’écrire directement dedans afin que les élèves qui ont une tablette ou un ordinateur puissent répondre aux questions, comme cela est possible avec certains pdf « formulaires ». Malgré ce petit point point négatif, ces fiches sont très bien faites.

 

Activités interactives

Pour chaque sous-chapitre, il y a 2 activités interactives prévues parmi les 7 suivantes :
— Déplacer des étiquettes pour compléter une légende, une frise…
— Associer des étiquettes à des phrases ;
— Relier des phrases à des phrases ;
— Compléter des QCM ;
— Répondre à des Vrai / faux ;
— Remettre dans l’ordre des évènements historiques ;
— Compléter un texte à trous.

Ces activités sont très intéressantes et variées. Les réponses se font en déplaçant des cadres avec les réponses, en cochant les réponses… c’est bien foutu. Ces activités ne sont utilisables qu’à partir de l’ordinateur sur lequel l’interface a été installée. J’aurais bien aimé pouvoir les partager avec mes élèves à travers les tablettes qu’ils vont pouvoir utiliser.

Traces écrites

Les leçons se trouvent en version papier ou sur le CDROM. Sur une même page A4, on trouve à gauche la leçon « texte à trous » et à droite la leçon « complétée ». On peut donc facilement distribuer ce que l’on veut aux élèves : texte à compléter, leçon toute prête, ou leur faire recopier entièrement la leçon. Au niveau pratique (c’est vraiment pour pinailler), les leçons auraient pu être mises en page différemment sur une même page : 2 leçons « à trous » sur la même page et 2 leçons « complétées » sur une autre page, mais cela aurait fait plus de feuille à sortir pour l’éditeur mais ça aurait facilité les impressions. Contrairement aux évaluations, les leçons ne sont pas dans un format éditable. Si vous voulez modifier une leçon, il faudra utiliser le bon vieux copier – coller.

Sur le CD, les leçons sont projetables. Les élèves peuvent donc compléter la leçon. Le bouton « Aide » permet d’afficher les mots qui sont attendus dans les trous afin de simplifier le travail. Le bouton « Afficher le texte » permet bien sûr d’afficher les réponses. Je n’ai aucune critique à faire sur le contenu des leçons, c’est plutôt sur la forme. Je trouve que le texte affiché est trop petit pour une version projetable. Il est dommage que l’on ne puisse pas bénéficier d’un texte agrandi en plein écran. De plus, comme déjà noté, je regrette la qualité médiocre de la police d’écriture : en fait, je suis sûr qu’il s’agit d’images de mots au format jpg, d’où les contours pas très nets de ces mots. Ma critique sur la forme n’enlève rien à la qualité de la leçon, heureusement.

Cartes mentales

En plus des leçons au format « classique », on trouve des cartes mentales pour tous les chapitres. Personnellement, je crois beaucoup en cette présentation qui permet aux élèves de bien retenir les choses importantes. Ils font plus facilement des liens entre certaines notions ou connaissances. Les cartes mentales sont proposées « toutes prêtes » (papier et CD) ou sous forme de squelette (CD). Il est intéressant que les élèves construisent eux-mêmes les cartes mentales, mais il est parfois (très souvent pour certains élèves) difficile de structurer ces cartes. C’est pour cette raison que l’auteure propose également la structure des cartes mentales à compléter. Ces supports sont présents en couleurs sur la version papier mais aussi sur le CD (directement accessibles mais aussi projetables par l’interface). La qualité est très bonne est permet sans problème des agrandissements.

Frises chronologiques

Il y a une frise chronologique de prévue pour chaque période historique. La frise complète est projetable au tableau. Quel travail ! Elles sont complètent et visuellement très belles, ce qui est toujours un point positif. Sur le CD, on trouve ces mêmes frises mais uniquement vierge en pdf. Je regrette que les frises complètes (visibles uniquement avec l’interface) ne soient pas imprimables.

Cartes d’identité

Dans tous les sous-chapitres, il y a des cartes d’identité (46 en CM1 et 42 en CM2) sur des personnages importants pour l’époque étudiée. C’est vraiment génial pour placer sur une grande frise historique tous ces personnages, ce qui permet aux élèves d’avoir des repères historiques comme le préconisent les programmes. Je ferai des affichages avec ces personnages pour que les élèves s’y réfèrent régulièrement.

Il est important que les élèves puissent situer les personnages dans leur époque. je constate que mes élèves n’ont pas du tout la notion du temps historique (sûrement que je m’y prends pas très bien). Pour certains, Moyen-Âge, Antiquité, Renaissance, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. J’espère que cela sera mieux grâce à cette méthode.

 

Bibliothèque d’images

Pour chaque thème, de très nombreuses images sont proposées et sont facilement accessibles via l’interface. Comme pour tous les autres documents du CD, je regrette que ces images ne soient pas imprimables et que l’on ne puisse pas les récupérer directement sur le CD. Sinon, elles sont vraiment de qualité.

 

 

 

Webographie

En plus des nombreux supports proposés par cet ouvrage, Nathalie Borroni et Génération 5 nous donnent une webographie pour accéder à des supports complémentaires sous forme de liens hypertextes. Un truc hyper bien pensé : les liens courts ! Et oui, on a tous déjà été confrontés aux liens internet d’une cinquantaine de caractères qu’on n’arrive pas à recopier sans se tromper. Et bien ici, nous avons en plus de l’adresse entière et exacte vers les documents, une adresse courte, facile à recopier. Par exemple sur Napoléon, il y a un jeu sur le site de FranceTV. Adresse réelle à recopier en se trompant sans se tromper : https://education.francetv.fr/matiere/epoque-contemporaine/cm2/jeu/napoleon-bonaparte-du-consulat-a-l-empire. Avec le lien court, c’est bien plus simple : http://g5.re/d1d. Une chose qui a été oubliée selon moi : cette webographie n’est pas accessible avec le CD. C’est dommage car il aurait été bien pratique de cliquer directement sur les liens depuis l’interface.

Évaluations

À la fin de chaque chapitre, une évaluation est proposée au format papier. Sur le CD, on trouve même l’évaluation au format odt (modifiable avec LibreOffice) permettant de modifier des questions ou la mise en page. Personnellement, j’aime bien harmoniser mes évaluations au niveau de la présentation (maths, français, sciences, histoire…) et ce format modifiable est un véritable plus, surtout que j’utilise également cette super suite bureautique qu’est Libreoffice. Les évaluations occupent une page en A4. Je les trouve bien présentées, bien adaptées et concises : top !

Fonctionnement cours simple ou cours double

Les ouvrages sont destinés avant tout à des cours simples. En effet, la répartition des thèmes est faite sur les deux ouvrages : le CM1 va de la préhistoire jusqu’au « temps de la Révolution ». Pour le CM2, on commence au « temps de la République » pour aller jusqu’à la « construction européenne ». Si vous avez un cours simple alors la question de la répartition ne se pose pas, vous avancez chronologiquement. Dans le cas d’un cours double (c’est mon cas), c’est un tout petit peu plus compliqué. Dans mon école, j’ai une collègue qui a un CE2-CM1 et j’ai un CM1-CM2. Il faut donc répartir différemment les thèmes. Grâce à ces deux ouvrages, je vais répartir tous les thèmes sur deux ans afin que tous les CM1 (des deux classes) aient vu la même chose en entrant en CM2 et qu’en arrivant au collège, tous les élèves aient vu l’intégralité du programme. Cette répartition fera l’objet d’un autre article dans les jours à venir.

Conclusion

Quel courage si vous avez réussi à lire l’article en entier (pensez au temps que j’ai mis pour l’écrire 😉 ) ! Après avoir passé beaucoup de temps à lire les rappels historiques, visionner les vidéos animées, regarder les documents pour les élèves, c’est le moment de conclure cet article. Je vais donc commencer par dire que je regrette que l’interface ne soit pas lisible sur Linux ni sur une tablette et que les documents projetables ne soient pas imprimables (sauf à faire une copie d’écran). Passé ce point négatif, je suis vraiment super enchanté de ces deux ouvrages. Je suis certain que je vais réellement prendre du plaisir à enseigner l’Histoire à mes élèves. L’ambition annoncé de rendre les séances d’Histoire vivantes est totalement atteinte selon moi. Et chose importante, tout est prêt : les documents de recherche, les leçons, les fiches pour les élèves et bien plus encore. Cela fait un sacré moment que j’attendais une telle qualité d’ouvrage en Histoire avant de franchir le pas de l’achat. Comme vous l’avez vu dans l’article, j’ai acheté les deux ouvrages (99€ l’un ou 178€ les deux). Je ne peux que vous conseiller d’investir dans ce super outil qu’est « Explorer l’Histoire au CM1 – CM2 ».

13 Commentaires

  1. Lala

    Chouette article bien complet. J’ai pratiqué les 2 et je ne pourrai plus m’en passer !

    Répondre
    1. lbreilloux (Auteur de l'article)

      Maintenant, il me reste la programmation pour mon double niveau sur deux ans à faire et ensuite j’ai de la lecture : Réussir la grammaire au CM et voir comment je vais organiser ça sur deux ans !

      Répondre
  2. sanleane

    Je me suis servie des 2 ouvrages cette année, en suivant la programmation spiralaire de l’école. Je repars avec ces ouvrages à la rentrée, pour l’année 2 de notre programmation.

    Répondre
    1. lbreilloux (Auteur de l'article)

      J’ai quasiment fini ma programmation sur 2 ans.

      Répondre
      1. Maitresse86

        Bonjour,
        Accepterais tu de la partager s’il te plaît ?
        Merci d’avance

        Répondre
        1. lbreilloux (Auteur de l'article)

          Sophie, si tu me demandes si je peux partager ma programmation, la réponse est oui mais pas tout de suite. Pourquoi ? Pour une raison simple, je n’ai pas terminé. Ça va venir vers le 25 aout.

          Répondre
  3. Emmanuelle

    Merci pour ton article qui résume exactement ce que je pense de ces fichiers. Comme Lala difficile pour loi de m’en passer maintenant que j’y ai gouté ! (Tiens donc, je me mets aussi à « Reussir en grammaire au CM » avec mon CM1 CM2 à la rentrée…)
    En attendant, bonnes vacances (et bonnes lectures !)

    Répondre
  4. Marion

    Merci pour ce partage, encore une fois très complet. J’ai également investi cette année, parce que j’avais une certaine lassitude à recréer mes cours d’histoire chaque année et qu’il y a tellement de documents sur internet que je pouvais y passer des heures. Je suis donc partie comme toi en année A et année B sur deux ans, j’ai hâte de voir comment tout cela va se dérouler concrètement.
    PS = je crois qu’il est sorti ou qu’il va sortir les mêmes types de documents en géographie…

    Répondre
    1. lbreilloux (Auteur de l'article)

      Effectivement, c’est sorti me semble-t-il. Je vais voir pour l’an prochain.

      Répondre
  5. Corinne Saer Fernandez

    Bonjour Loïc,
    j’ai acheté la méthode en juin. Hier, il a fallu que j’investisse dans un nouvel ordinateur, il se trouve que celui-ci n’a pas de lecteur CD. Comment puis-je faire pour récupérer les données du CD?
    Merci pour ton blog, tes conseils et la page facebook MHM.
    Corinne

    Répondre
    1. lbreilloux (Auteur de l'article)

      Envoie un message (ou plus rapide, téléphone) à Génération5 pour leur dire. Je pense qu’ils vont trouver une solution.

      Répondre
  6. Marion Bugnard

    Bonjour Loïc,
    Je suis tombée par hasard sur ton article, qui m’a bien plu mais qui m’a aussi laissée très dubitative : j’ai l’impression que mon cd rom est incomplet ou tout au moins que je n’en ai qu’une lecture partielle.
    En effet, je ne trouve pas sur le cd rom le squelette de la carte mentale, impossible aussi d’imprimer des frises vierges, pas d’évaluation sur cd rom, pas de carte d’identité à imprimer.
    Je suis sous mac, est-ce un problème à ton avis ?
    ET AVEC TOUT ÇA, J’OUBLIE QUE NOUS SOMMES LE 26 DÉCEMBRE, alors, bonnes fêtes à tous, bonne année sous le signe de la positivité !

    Répondre
    1. lbreilloux (Auteur de l'article)

      Pour cela, il ne faut pas lancer le CDROM en double-cliquant dessus. Il faut cliquer avec le bouton droit et faire « ouvrir » (et pas « ouvrir automatiquement ou un truc comme ça). Ça permet de voir l’architecture du CD et donc d’aller directement dans les dossiers que l’on veut.
      Pour ce qui est de MAC, je ne sais pas puisque je ne connais pas.

      Répondre

Répondre à Lala Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *