Réflexion sur la MHM. Quezaco ?

Cela fait un bon moment que je n’avais rien écrit sur ce blog. Je profite des vacances pour exprimer quelques réflexions sur la MHM.

Qu’est-ce que la MHM ?

Il s’agit d’une méthode d’enseignement des mathématiques créée par Nicolas Pinel, IEN et ancien PE et conseiller pédagogique.
C’est 3 lettres désignent la Méthode Heuristique des Mathématiques.

L’objectif de cette méthode est de modifier la vision des mathématiques par les élèves et de les faire progresser. Trop souvent les élèves ne voient les mathématiques que comme un truc dont on se sert à l’école. Et pour certains, ça ne sert à rien d’autre, si ce n’est à ne pas bien comprendre et avoir de mauvais résultats.

À travers cette méthode, les élèves vont beaucoup manipuler, travailler ensemble, s’aider, avoir une démarche active tout en sachant ce qu’ils doivent faire. Il est important de leur expliquer ce qu’ils vont apprendre et pourquoi ils doivent apprendre telle ou telle chose. Pour cela, il faut ancrer les mathématiques dans la vie courante (voir à ce propos l’excellente initiative de Mathsenvie) , leur montrer qu’on utilise les mathématiques tous les jours, même sans s’en rendre compte. Quid des tablettes, et autres téléphones portables sans les technologies utilisant les mathématiques ? Quid également du GPS, des ordinateurs, des alarmes… ? Quasiment tout dans notre monde moderne fonctionne grâce aux mathématiques. Les élèves doivent le comprendre pour se dire : « Tiens, c’est vrai, c’est utile les mathématiques ». Je suis convaincu que le jour où un enfant se rend compte de son utilité, il va avoir une approche différente en classe au sujet des maths. C’est ce que cette méthode veut apporter aux élèves.

Pour en savoir plus, je ne peux que vous recommander de vous rendre sur le site officiel de la méthode.

Si vous souhaitez vous lancer dans la méthode, procurez-vous le guide de la méthode. Il est absolument INDISPENSABLE pour bien comprendre l’esprit de la méthode. Méthode construite de manière globale et spiralaire. Sans cet investissement, vous ne comprendrez pas clairement le pourquoi du comment de ce qui est proposé gratuitement sur le site.

Et oui, j’ai bien dit gratuitement. M. Pinel met à disposition de tous les enseignants intéressés l’ensemble de sa méthode. Je ne suis pas commercial pour lui 😉 mais entièrement convaincu par sa méthode. Le guide est la seule choses indispensable à acheter (en dehors du matériel pédagogique bien entendu). Attention, je ne vous dit pas que tous vos élèves font être hyper forts en maths, je dis que globalement ils seront bien meilleurs et surtout ils auront envie de faire des maths.

Est-ce que je peux trouver de l’aide ?

Bien sûr ! Cette méthode est déjà utilisée dans le cycle 2 et a été testée en 2017-2018 au cycle 3 avec des enseignants. Je pense ne pas dire de bêtises en écrivant que l’année 2018 – 2019 sera une année très importante pour cette méthode. Énormément d’enseignants s’y intéressent et tous les retours sont excellents.

Il existe différents groupes sur Facebook. Pour vous rendre compte, je vous indique le nombre de membres au 26 juillet.

Je n’ose pas me lancer ?

Alors je vais dire tout simplement que si on a envie, il faut s’y jeter. Je suis placé pour en parler puisque je n’ai pas fait partie des testeurs en CM. Je pars d’un principe tout simple et d’un questionnement : Pourquoi certains ont peur de se lancer ? Parce que l’inconnu fait peur, que c’est une méthode très différentes des autres. Si on attend, on peut encore se dire la même chose l’an prochain et celui d’après…
Les retours des enseignants qui utilisent la méthode et des testeurs pour le cycle 3 sont excellents ! Les enseignants adorent et les élèves aussi. Et cerise sur le gâteau, les résultats en maths des élèves montrent des progrès plus importants qu’avec d’autres méthodes.
Il vaut mieux se lancer même si on n’est pas parfaitement au point et rentrer dans cette méthode AVEC les élèves et prendre du plaisir ensemble que d’attendre. Les résultats des élèves étant statistiquement meilleurs, on peut même se permettre de ne pas être hyper top la première année. Leurs résultats ne seront pas en dessous de ceux qu’ils auraient pu avoir avec une autre méthode. Vous pouvez bien sûr ne pas être d’accord avec moi et surtout sur ces derniers propos mais j’assume.

Questions fréquentes

Je reprends ici des questions que j’ai souvent vues passer sur les groupes ou sur twitter.

  • Est-ce que cette méthode demande de l’investissement personnel ?
    Oui, mais les résultats sont bien à la hauteur.
  • Est-ce que ça ne fait pas trop de matériel à fabriquer ?
    Oui si vous voulez absolument tout avoir de prêt pour le 1er septembre.
    Non si vous prenez votre temps et fabriquez que ce que vous avez besoin au fur et à mesure.
  • Est-ce qu’on voit bien une notion, puis une autre comme la plupart des manuels ?
    Non. On peut dire que la méthode est spiralaire. On va reprendre régulièrement des notions vues plus tôt. C’est en apprenant, en oubliant, en apprenant,… qu’on fini par maitriser son sujet.
  • Où puis-je trouver le matériel nécessaire ?
    Tout est indiqué sur le site officiel, ICI. Je ferai un article prochainement pour ce que je commande pour les 4 classes de mon école qui vont participer à l’aventure.
  • Est-ce que c’est possible de se lancer tout seul ?
    Si vous entendez « tout seul » comme un seul enseignant dans une école, je dirais que c’est possible mais très nettement efficace que si tout le monde s’y met. Comme je l’ai dit plus haut, il s’agit d’une nouvelle façon de voir les maths. Le travail en équipe d’enseignant est un très net plus pour la réussite de la méthode.
  • Est-ce que cette méthode est adaptée pour une semaine de 4 jours et 4,5 jours ?
    La méthode est conçue pour 5 séances de 1h par semaine. Même dans les plus petites classes, cela ne semble pas poser de problème car les séances sont très rythmées. Pour les enseignants qui sera à 4 jours à la rentrée (j’en fait partie), il faudra simplement répartir différemment. La méthode permet facilement de découper une séance d’une heure en plusieurs morceaux.
  • Est-ce que cette méthode peut s’utiliser si on est à temps partiel ?
    Que ce soit pour une décharge de direction (mon cas) ou pour un temps partiel, il est tout à fait possible de l’utiliser. Il faut simplement voir avec son complément de service pour qu’il/elle suive également la méthode. Il n’est pas possible de « refiler » la géométrie à la décharge comme ça se fait souvent.

4 Commentaires

  1. GAILLAC PATRICIA

    Bonjour Loïc,
    J’ai décidé de me lancer. Rejoindre le groupe va m’aider mais oups je n’ai pas de compte Facebook. Y a-t-il un autre moyen de vous suivre ?
    A bientôt

    Patricia

    Répondre
  2. Pingback: Constructor(s) remaniés ! – La classe de Loïc

  3. jacquemin

    Bonjour Loïc,

    J’ai essayé de m’inscrire sur le forum MHM. On me signale que je vais recevoir un mail de confirmation mais je ne l’ai pas reçu… et quand j’essaie de me connecter, on me signale une erreur de mot de passe. j’ai vérifié mon adresse mail, c’est la bonne.
    Que faire ?
    à bientôt
    Isabelle

    Répondre
    1. lbreilloux (Auteur de l'article)

      Franchement, il n’y a personne sur le forum et il n’a pas vraiment d’intérêt. Je reçois les messages puisque je suis administrateur avec Nicolas Pinel. Au plus 1 message par mois. Il vaut mieux aller sur les groupes MHM sur Facebook. Perso, j’administre celui pour le CM1-CM2 mais il en existe pour tous les niveaux.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *